Femme libre, Rope Bunny or Rope slut

Ce pourrait être un billet d’humeur, mais il s’agit plus de remettre les choses à leur place

Je m’interroge encore sur la frontière entre les deux derniers termes. Peut-être la différence se joue-t-elle dans la recherche de la Rope. Recherche-t-elle des sensations? Du sexe ? Des sentiments? Multiplie-t-elle les rencontres?

Je ne sais pas et je vous invite à m’aider à définir «Rope Slut».

Bizarrement, il sonne un peu négatif à mon oreille. Pourtant, m’assumant dans mes choix, mes relations, je ne devrais pas baisser la tête quand on le dit de moi. Le terme «salope» a changé de sens du jour ou un ami m’a expliqué que je n’étais pas une salope, mais une femme qui assume totalement sa sexualité.

Aujourd’hui, j’assume totalement de me faire attacher par des hommes qui me donnent envie de lâcher prise. Nous nous choisissons -parce que c’est une affaire de deux personnes-, ils sont peu nombreux et j’avoue que j’essaie de donner autant qu’ils peuvent m’apporter pendant ces moments intenses.
Pourtant, mon mari m’attache aussi. Mais c’est encore différent. C’est une histoire de couple, une autre forme de partage intense qui nous rapproche dans le BDSM. Mais, en femme libre que je suis, j’ai gardé la liberté de vivre ma soumission avec d’autres attacheurs, d’autres dominants et ce jusqu’à ce que je ne puisse plus le faire. Personne ne peut prévoir ce que demain sera fait.

Je suis peut être une Rope Slut, mais pas n’importe laquelle. Je suis moi. Je respecte mon mari comme il respecte mon besoin de liberté, et je souhaite que l’on respecte nos choix de couple et de vie comme nous respectons les vôtres. Ainsi, il n’est pas toujours de bon goût de rappeler qui je suis en dehors de mon couple devant mon époux. On appelle ça le respect d’autrui. Heureusement pour moi et pour lui, nous sommes hermétiques aux remarques et nous savons cloisonner intelligemment nos vies pour préserver notre noyau. Toutefois, il me parait important de l’écrire avant qu’il vous le dise 😉

L’amour et le respect gagnent toujours n’est-ce-pas ?

Tweet about this on TwitterShare on Facebook

3 commentaires sur “Femme libre, Rope Bunny or Rope slut

  1. Hormis le recours à l’anglais, comme si la langue française était incapable d’exprimer ce genre de concept (non mais c’est pas comme si on s’envoyait régulièrement en l’air avec une communauté cosmopolite et qu’on soit obligé de tous parler globish), je retiens de l’expression qu’elle tente, comme le firent plus tôt les homos en s’appelant entre eux « pédés » ou, aujourd’hui, les Noirs (notamment les rappeurs américains, pour autant que je sache) utilisant le mot « nigger (nègre) », de se réapproprier le mot « salope/slut », et donc de brandir comme un étendard ce qui est considéré péjorativement.

    Pourquoi pas.

    Personnellement, je préfèrerai rester dans les valeurs positives, pourquoi pas « Nymphe des cordes » ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *