A chacun son libertinage.

Il y a le libertinage de masse où l’on joue, joue, joue pour jouer et on s’y perd plus ou moins. Là viennent les questions existentielles ? Mais pourquoi ? Est ce que l’on y prend vraiment du plaisir? A quoi cela sert-il ?

Le libertinage plus qualitatif avec des personnes en soirée privée : on a le temps de parler d’autre chose que de sexe, ou on parle de sexe mais d’une autre manière que :
– tu aimes quoi  ?
– tu fais quoi ?
– tu détestes quoi ?
– c’est quoi tes dégoûts …
– album ?

Pfff …

Bref, avec mon époux, on se dit que sexer pour sexer ne donne rien, d’ailleurs, nous n’y prenons pas autant de plaisir que ça. Par contre, libertiner avec des libertins connus et appréciés, échanger sur un autre plan que le sexe, c’est quand même bien meilleur, plus complet.

Autrement, dit : les clubs, c’est sympa, quand on y va avec des copains libertins dans le même esprit que nous, mais seuls, je crois que ce n’est pas trop fait pour nous. Les clubs bof bof où les gens se disputent pour un carré de matelas : sans plus … On se demande où se trouve la courtoisie des libertins ? Mais d’ailleurs où est-t-elle ?

Aparté : 
Messieurs apprenez à comprendre ce que l’on vous dit : « oui, vous pouvez attacher votre partenaire à coté de moi ne veux pas dire » : pousse mon mari et viens me toucher sans demander !!

Et je vous passe le couple que vous acceptez dans votre coin câlin et dont l’homme vous prend d’assaut comme un fou sans se demander si vos cris sont des cris de plaisir ou de douleur.

Oui, messieurs, les femmes sont de petits être sensibles, un peu comme vous : aimeriez vous qu’on vous tire ou morde les bourses ? Vous n’aimez pas être malmenés, soyez aussi diligents avec votre partenaire. J’ai du mal à comprendre qu’un libertin puisse vous dire : « détends toi, putain arrête pas »  … alors que vous partez parce que cette personne ne change pas d’attitude et vous fait mal.

C’était mon petit aparte du jour, mon p’tit coup de colère, ça fait du bien de le dire ;), vous l’aurez compris, j’aurai mieux fait de tricoter samedi soir …

Tweet about this on TwitterShare on Facebook

6 commentaires sur “A chacun son libertinage.

  1. Bonjour,
    je crois vous l’avoir dit, nous avons été un peu libertins, pas longtemps ( ma femme est tombée très longuement malade). Je voyais le libertinage un peu comme une communauté où l’on partage: les plaisirs mais aussi les sorties, les vacances.. se parler, se connaitre, se comprendre mais je pense que j’étais un rêveur. Le couple avec lequel nous « jouions » ne pensait qu’à ça, ils voulaient que nous nous débarrassions de nos enfants pour sortir en boite ( pas du tout notre truc, les enfants c’est sacré, on les a eu parce qu’on les voulait donc …) nous avons fait un peu de trio avec un copain, il croyait avoir trouvé une maitresse à sa disposition alors qu’il n’était qu’un « jouet ». Pas facile de se faire comprendre. Les hommes ne pensent qu’à leur plaisir, si une femme est là c’est pour se faire « baiser », où est le partage? où est le plaisir? Mon plaisir, c’est d’en donner, le mien de toute façon il viendra

    1. Bonjour Juju051,

      Nous avons la même idée de partage, communauté … Je peux vous assurer que des libertins qui partagent ce genre de vision du libertinage existent bien, il faut les trouver, ce n’est pas toujours simple.
      Après, chacun son libertinage, tout le monde ne l’envisage pas comme nous, ni comme vous. Ca fait partie de la vie.

      Vous aviez des mais extrêmements actifs (lol). Il faut compter avec la vie personnelle de chacun autrement, on passe son chemin. Nous sommes dans l’idée de se poser, prendre plus notre temps.
      Pour votre épouse, c’est dur, je vous souhaite qu’elle aille mieux maintenant.

      Comme je disais à mon mari, c’est un type de jeu qui influe sur notre vie de couple. Donc attention.

  2. C est ce genre de comportements extremement déplacés qui nous empêchent pour l’instant de sauter le pas. Votre vision du libertinage correspond aux valeurs qui nous animent dans cette voie mais nous sommes refroidis par une certaine vision « consummériste » refletée par certains temoignages.

    1. Bonsoir,
      La règle est de savoir dire non, et de s’entourer de libertins bienveillants. Ce que je décris ne se produit pas à chaque soirée dans chaque club, mais cela peut arriver. Vous rencontrerez de nombreux libertins tous aussi différents les uns que les autres dans leur manière d’aborder le libertinage. Certains vous donneront envie d’aller plus loin, d’autres pas. C’est un peu comme dans la vraie vie.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *