Un béguin, deux béguins … suite et peut être fin.

Dans un précédent billet, je vous avais pointé le site d’Audren parlant du poly-amour. Dernièrement, j’ai lu Le Guide des Amours Pluriels de Françoise Simpère.

Je crois que ce livre est le plus intelligent que j’ai lu depuis 5 mois. Et croyez moi, je peux être une vraie boulimique littéraire. Il est facile à lire, clair, honnête, bien fabriqué. Je m’attendais à un long traité pénible et long et pas du tout.

J’ai lu ce livre avec beaucoup d’attention, je suis d’un naturel plutôt curieux. Et au fil des pages, je m’y suis plus ou moins retrouvée. C’est d’ailleurs surprenant, parce que j’ai dû corner la moitié des pages en me disant « c’est tellement vrai »; cette phrase là, il faut vraiment que je la cite dans un prochain billet.

Finalement, le site de AUDREN Les Fesses de la Crêmière se font écho l’un à l’autre. L’un serait la théorie et un recueil de questions réponses pratiques, avec la réflexion d’une femme poly-amoureuse, l’autre toute la réflexion d’un homme poly-amoureux qui ne l’était pas au début.

Je ne vais pas vous le résumer, il faut le lire si vous vous interrogez. Mais, je vais essayer de répondre aux questions qui me semblent essentielles:

C’est quoi le poly-amour ? Si j’ai bien tout compris, c’est aimer deux personnes à la fois. Ce n’est pas de la polygamie, mais bien le fait d’aimer son époux/compagnon et avoir un, deux, trois amoureux pour les plus forts dans la gestions des amours. Les poly-amoureux sont généralement fous amoureux de leurs compagnons et puis, un jour, il rencontre une autre personne et le déclic se produit.
J’ai lu des tas de témoignages en me demandant qu’elle était la frontière avec l’adultère proprement dit. La limite me semble assez floue. Dans ma définition, ce serait que le poly-amoureux/lutineur informe son compagnon de ses amours. Pas de cachoteries.

Est ce que ça s’attrape ? Non, ce n’est pas obligatoire, ce n’est pas comme la varicelle, tout le monde n’y passe pas. Par contre, c’est un peu comme la grippe, on l’a ou pas. C’est foudroyant ou pas !

Comment l’éviter ? Comme me disait une libertine : « sauf avec un paratonnerre intégré, il y a peu de chance d’y couper… C’est juste un choix à faire entre deux chemins de vie, un plus compliqué mais passionné et un autre amoureusement plein mais encore différent »

Ca fait mal ? ça dépend, ça dépasse … Rappelez vous votre premier coup de foudre ? Rappelez vous le « pendant », le « après ».

Comment le gère-t-on ? Pas de recette miracle à mon avis, simplement quand vous perdez un amoureux, vous gérez en évitant les retombées sur votre famille et votre vie de couple. Pour le reste, je ne saurai vous répondre.

Est ce que c’est bon ? Oui, certainement. Je suis persuadée que bien gérér, le poly-amour peut avoir un effet assez bénéfique sur son couple. Mais, il faut rester honnête, votre compagnon aura sûrement du mal à vous voir partir retrouver votre amour du moment.

Est ce que le poly-amoureux va forcément quitter sa famille ? Non, je ne le pense pas. Le compagnon du poly-amoureux aura toujours la place spéciale dans son coeur.

Est ce que je m’en persuade en vous rédigeant ce billet ? je ne le sais pas encore.

Il y a encore des milliers de questions, des milliers de réponses et surtout vos propres réponses.

A quelques pages de la fin du livre, vous vous demandez, mais quand est ce que cela commence ? L’auteur vous répond alors : vous avez déjà commencé en lisant ce livre :), Oups …

Maintenant, j’attends que ma moité le lise tout simplement.

Je vais lire le suivant :

**********

Mon époux, se demande comment les compagnes et compagnons de poly-amoureux le vivent-ils ? je vous invite à lui répondre via les commentaires ou le formulaire du blog pour plus de discrétion.

***********

4 commentaires sur “Un béguin, deux béguins … suite et peut être fin.”

    1. Merci , oui, il m’ a beaucoup plu et éclairée surtout.
      Effectivement, elle y fait référence deux ou trois fois dans « le guide des amours plurielles ». J’avais envie de connaitre le « côté pratique des choses avant », c’est la raison pour laquelle j’ai inversé les deux ouvrages dans leur lecture.

  1. Bonjour,
    Moi, ça m’a fait peur et mal. Je savais que ma femme le prendrait mal donc j’ai tout arrêté.
    Une femme rencontrée sur le net, vivant près de chez ma mère. Douce, facile à vivre, agréable…elle avait une façon de m’attraper les fesses quand elle jouissait qui me faisait craquer. Quand je me suis aperçu que j’en devenais très amoureux j’ai cessé de la voir. De la lâcheté de ma part? oui certainement mais j’aurais eu trop sur la conscience la réaction, qui aurait pu être très brutale, de ma femme. J’y pense encore alors que ça fera 5 ans l’an prochain
    juju051

    1. Les amours quels qu’ils soient marquent un être. Vous avez fait un choix très difficile par amour mais pas par lâcheté. Je suis sûre que vous vous êtes demandé qu’elle aurait été votre vie si …. . On se le demande tous finalement pour différentes raison.
      J’aurai tendance à prendre le parti de « tenter le si …  » parce que je n’ai qu’une vie, qu’elle est courte et qu’elle mérite d’être vécue pleinement. Pour autant, je chéri mon époux plus que tout au monde.
      Poly-amour, amours plurielles, le futur nous le dira, mais je n’ai pas envie d’avoir de regrêt.

      Au plaisir de vous lire,

      FLo

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.