On sait quand ça commence, jamais comment ça finit: LE SEVEN – Rouen

Dans notre ville, nous trouvons deux clubs secs. Pour le moment, nous sommes toujours allés au Rendez Vous Club à Rouen mais hier soir, impossible de se garer, il était minuit quand nous sommes sortis du ciné et nous sommes arrivés trop tard. D’humeur joueuse et surtout curieuse, je demande à mon mari de prendre la direction du SEVEN.
Nous ne le connaissons essentiellement de nom. Je trouve que les photos sont jolies, je m’y fie.

Nous voici arrivés devant la porte. Nous sonnons, la porte s’ouvre directement sur le bar, 3 hommes se retournent et nous dévisagent. Je demande d’office s’il y a une majorité d’hommes seuls, ou aussi des couples. Le patron ronchonne »:
– oui, 6 couples en haut et huit en bas, mais tout dépend ce qu’ils recherchent »
– Ok, nous verrons bien ».
Pour avoir 6 couples en bas, j’imagine que le sous sol est grand, je suis curieuse, j’ai hâte de voir.
Habitués Au Rendez Vous Club, j’attends que le patron nous prenne nos vêtements et je me rends compte qu’il a déjà filé derrière le bar. Première surprise, je laisse donc mon manteau sur un portant dans l’entrée à la vue de tous, je décide donc de prendre mon sac avec moi. Rien n’est sécurisé, je suis déjà sur la réserve. Si j’ai mon sac, j’ai aussi mon téléphone mobile, et les autres aussi, je sais d’avance que je ne jouerai pas ce soir. Pour moi, c’est juste inconcevable.

Je suis curieuse, nous nous installons confortablement sur les canapés et nous attendons. Le responsable passe nous demander ce que nous souhaitons boire et nous voilà avec un immense cocktail de fruits entre les mains ainsi que des bonbons :). C’est le côté positif.

Je remarque en face de moi un groupe de jeunes gens, dont deux couples. Les jeunes femmes visiblement mal à l’aise. Elles s’enfuient dans les WC, ricannent, il y a des préservatifs dans les cabinets de toilettes ! Oh my GOD, ici on sexe !
D’office, je dis à mon époux qu’elles sont prises au dépourvu, la bouteille de champagne sur la table ne les déshinibera pas. Elles ne sont pas libertines, et je pense qu’elle préfèreraient être en boite verticale … Intérieurement, je les plains.

J’avoue que le patron ne pouvait pas le savoir.

Nous continuons à observer les clients : Jean’s troués, baskets, tee shirt … Pantalons pour les dames …. Je suis la seule en robe, mon mari est le seul homme à porter une chemise. Mais où avons nous donc attéri ?

Je glisse à l’oreille de mon époux : mais où est le billard ? Nous pensons qu’il est peut être au sous sol. Nous allons jeter un oeil. Pas de billard biensûr, c’est bien trop petit : trois coins câlins, dont deux tout petits et une grande douche. Il n’y a pas de coins fermés, parfois, ça peut être sympa quand on débute ou quand on arrive en trio déja formé. La douche est en bas, je trouve ça très pratique, par contre, tous les produits de corps sont en haut dans les toilettes … dommage.

Nous remontons, nous décidons de partir. Ce sera une soirée mémorable. Evidement, nous n’y retournerons pas parce que ce club ne correspond pas du tout à ce que nous attendons d’un club libertin. Je me demande encore comment les gens peuvent se rapprocher pour prendre contacts.

Ne vous fiez pas aux photos parfois trompeuses, c’est comme l’affiche d’un film ^^, on a de grandes surprises à la sortie.

EDIT : Les libertins se prennent en photo en plein jeu dans le club, la grande fête ….

credit photo : http://wallpaperpack.altervista.org/it/

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *