Pinces à seins Fifty Shades of Greys

Après la parution du livre Fifty Shades Of Grey mettant en scène un homme qui introduit une jeune femme totalement novice dans le monde du BDSM sous couvert une romance amoureuse qui durera 3 tomes, toute une collection d’accessoires à tendance BDSM est apparue sur le marché.
La collection étant appelée par le nom du roman Fifty Shades of grey. Nathalie Giraud sexothérapeute et gérante de la société Piment Rose m’a proposé de tester l’un des accessoires: les pinces à seins. L’accessoire porte le doux nom de Pinch sur la boite.

Les pinces à seins sont livrées dans une boite noire à l’effigie de la collection et le nom Pinch est noté en rouge. Je retourne la boite dans tous les sens pour trouver d’autres informations, et je trouve un extrait du texte du livre et une brêve invitation au jeux le tout écrit en anglais. Je trouve un peu dommage que le texte ne soit pas traduit pour les non-anglophones qui auraient eu plaisir à le lire avant de découvrir le jouet.

DSC_1518

DSC_1522 J’avoue que j’ai hâte de découvrir les pinces. J’ouvre donc rapidement la boite et j’étale son contenu sur mon lit. Nous y trouvons les deux pinces présentées attachées sur un petit carton, une petite pochette en satin pour les ranger, et une seconde notice avec un autre extrait de texte. Les lectrices et les lecteurs sont rapidement plongés dans l’ambiance. Personnellement, je suis ravie, les pinces sont vraiment jolies, elles me plaisent beaucoup.
Chaque petite pince est munie d’une petite médaille gravée à l’effigie Fifty Shade Of Grey

DSC_1524

DSC_1523

DSC_1526

 

Rapidement, je les retire de leur présentoir et j’essaie de les installer sur mes seins. La première chose à faire, pour cela, il faut des mamelon ériger, autrement, c’est peine perdu. Mon Mari s’en occupe immédiatement en les pinçant doucement et en les tordant. Rapidement, mes mamelons sont prêts. Bien sûr votre compagnon de jeu peut les poser lui même, c’est même le but. Une fois les yeux bandés, et vous totalement à Lui ou à Elle, il ne vous reste plus qu’à vous laisser aller.
La deuxième étape est de glisser les mamelons entre les bras des pinces. Là, je suis perplexe, les pinces sont très peu écartées, les bras sont courts or j’ai une poitrine assez généreuse et la taille des mamelons est tout à fait proportionnelle à celle de mes seins. On voit à la base de la bouche, une petite partie métalique qui va glisser sur les bras afin de régler la pression. Ici les bras sont ouverts au maximum. Autrement dit, dès la pose, la pince commence à serrer.
Quant aux deux petits poids qui pendent à leur exrémité, ils s’avèrent relativement légers et juste assez lourds pour garder les pinces la tête en bas :). Mais il ne faut pas s’attendre à une augmentation de la douleur ou du plaisir. Par contre, ils confèrent aux pinces un aspect très esthétique tout à fait de bon goût.
Je remarque aussi les extrémités des bras qui sont protégés par une couche de plastique très doux, à ne pas négliger pour votre confort.

DSC_1562

Je me lance tout de même dans cette entreprise en quelques étapes:

  • ériger et pincer le mamelon
  • le tendre un peu
  • glisser doucement la pince le plus en arrière possible pour qu’elle soit bien fixées. On aurait pu la laisser sur le bout du sein, mais je trouve dommage de perdre la pince dès que je bouge.
  • monter la petite rondelle qui permet d’ajuster la pression des deux bras.

Voici en quelques images le temps de la pose, vous n’aurez pas le son de ma voix qui peste un peu parce que ça pince beaucoup plus que je ne l’aurai imaginé au départ! Ces jolies pinces sont une réussite.

DSC_1557DSC_1558

Voilà, en quelques secondes les pinces sont installées, nous pouvons commencer à jouer. Mon Mari essaie tout de suite de tester la résistance de la pose. Je remercie les protèges extrémités qui protègent mes seins, je ne ressens que la douleur du pincement et de la traction. Les pinces ne bougent pas. Je vais changer plusieurs fois de position et globalement, tout tient relativement bien.

DSC_1559

DSC_1560

En conclusion:

Je trouve que ces pinces à seins sont très jolies, elles ont un rendu très agréable. Les petits poids ajoutent à leur esthétisme sans incidence sur le pincement. Etonnamment, elles pincent assez fort et j’en suis ravie. Nous n’avons pas eu besoin de monter la partie métallique trop haut. Elles me semblent très adaptées pour pour débuter dans des jeux BDSM doux. Pour les moins novices, je vous invite à vous renseigner sur les pinces japonaises, ou les baguettes chinoises :-). Je craignais qu’elles soient de facture légère et bien pas du tout, ils s’agit de très bon matériel.
Maintenant, à vous de vous amuser en couple ou en solo 🙂

Merci à Nathalie Giraud : Sexothérapeute et gérante du site PimentRose

Tweet about this on TwitterShare on Facebook

Un commentaire sur “Pinces à seins Fifty Shades of Greys

  1. Ping : Cıvata

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *