Bienveillance et réseaux sociaux

Larousse: Bienveillance n.c.f

  • Disposition d’esprit inclinant à la compréhension, à l’indulgence envers autrui : Interroger des candidats avec bienveillance.

Si nous nous en tenons à la première définition de la bienveillance donnée à le Larousse, être bienveillant se résumerait à prendre en compte chacun des avis d’autrui sans les juger et avec indulgence. L’indulgence n’est pas toujours bienveillante, parce qu’on peut prendre son public clairement pour un âne ou pour quelqu’un d’éclairé.
Toujours est-il que la personne malveillante serait celle qui juge et qui ne fait pas preuve d’indulgence.

Certains réseaux sociaux sont facilement manipulables et d’autres ne le sont pas du tout. Facebook propose des possibilités de discussions sans limite alors que twitter nous oblige à résumer nos idées en 140 caractères. Autrement dit, c’est impossible de tenir une discussion cohérente sur twitter sans y laisser quelques plumes.

Vous m’expliquerez alors comment on peut faire preuve de bienveillance sur un réseau social qui vous permet de vous exprimer en 140 caractères. Personnellement, je n’ai pas encore réussi. Par contre, twitter, vous permet de juger, de lapider, de trainer dans la poussière bon nombre de vos contacts quasi inconnus ou pas.

Vient alors le problème des clans. Nous arrivons dans un shémas ou votre Time Line se divise en deux: ceux qui sont pour un avis et ceux qui sont contre. Le juste milieu n’existe pas. Pas de gris, pas d’avis partagé sur twitter ou tu pers tes os et tes plumes.

Alors, comme me disait un ami, les réseaux sociaux doivent rester des lieux de divertissement et pas des lieux de discussions sans fin, incohérentes et terriblement violentes.

Ces derniers temps ma TL s’est divisée en deux: une pro-adultère, et une anti-adultère. J’avoue que dans un milieu comme celui dans lequel je navigue, je suis un peu étonnée d’avoir lu des avis aussi tranchés. Les débats ont duré trop longtemps, pas d’arbitrage possible, des relances improbables au moment ou tout semblait s’apaiser.
Tout ceci sous couvert de bienveillance.
J’ai devant moi et ce depuis plusieurs semaines, un champ de bataille avec des petits relents de rancoeurs qui réapparaissent de temps à autres.
Alors, je vous demanderai de réfléchir à votre comportement sur les réseaux sociaux, rappelez-vous:
– la definition de la bienveillance?
– pourquoi en êtes-vous arrivés à tourner le dos à vos amis?
– auriez-vous agi avec autant de force et de violence si vous aviez parlé IRL?
– qu’est devenu ce lieu de divertissement?

 

 

Tweet about this on TwitterShare on Facebook

2 commentaires sur “Bienveillance et réseaux sociaux

  1. Merci pour ce texte.. Oui, bienveillance.. Un joli mot, très en vogue et pourtant toujours aussi mal compris. Décrié par ceux qui le confondent avec « complaisance », proclamé par d’autres comme un appel à la compassion, pour ma part j’ai trouvé un mot qui m’aide à garder le cap de la bienveillance : « constructif » 🙂

    1. Exactement, complaisance est le terme approprié. Mais que cela ne tienne, personne, je dis bien personne ne prend assez de recul pour juger ses propres paroles ou propres mots. Nous sommes tous plus ou moins acteurs et victimes de notre spontanéité et manque de recule face à certains sujets.
      Le problème majeur est les dégâts quelle occasionne. Personne ne voudra avouer qu’il a été trop loin ou pas assez.
      Je reste persuadée, que les mêmes discussions IRL ne prendraient pas la même tournure.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *