Test du lubrifiant Manix Skyn à l’aloé vera

Généralement, j’utilise du Bioglide dont je vous ai longuement fait l’article sur le blog, mais je suis tombée à court de lubrifiant juste avant de passer une jolie nuit. J’ai donc jeté mon dévolu sur la première pharmacie sur mon chemin et sur le seul lubrifiant qui me semblait potable: Manix Skyn à l’Aloé Vera.

Pourquoi celui-ci?
– parce que Lady Agnès m’avait vanté les mérites de cette plante aux propriétés cicatrisantes et des lubrifiants qui en contiennent.
– parce que j’utilise souvent les préservatifs Skyn donc pourquoi pas le lubrifiant.

Il se présente sous forme d’une petite bouteille avec un bouchon et un petit poussoir pour faire sortir le produit. À première vue, rien de bien inquiétant.

Les plus du lubrifiant:
–  il est épais
– la bouteille est petite donc facilement transportable
– un léger goût sucré

Me voici lancée dans un premier temps dans un massage du dos. J’en profite pour sortir la bouteille que j’ouvre facilement, et hop, je badigeonne le produit sur le dos de ma future victime. Jusque là, aucun soucis, je suis même surprise parce que le liquide rentre facilement dans la peau et ne colle pas du tout. J’ai donc bon espoir pour la suite. Je referme la bouteille. Ma gentille victime n’aura même pas besoin de se doucher pour le retirer.

Un peu plus tard dans la soirée, je ressors ma bouteille, pour masturber le sexe de mon adorable D. Plutôt habituée au Bioglide, je presse un peu de lubrifiant, et je commence à caresser son sexe. J’avoue que la consistance épaisse n’est plus vraiment adaptée. Je sens que la caresse est différente, mes sensations sont moins fluides et je dois reverser plusieurs fois le lubrifiant pour faire glisser mes mains.
Là, c’est la catastrophe, mes doigts sont plus glissants sur la bouteille que sur le vit dressé, je ne réussis pas à retirer le capuchon, et encore moins à appuyer sur le poussoir. Je demande à D. si tout va bien, il m’explique que les sensations sont moindres. Bien agacée, je jète la bouteille dans un coin du lit et je cours chercher le petit fond de Bioglide dans ma pochette.
Magie, j’entends un soupir éloquent et un « c’est nettement mieux » de sa part et je réussis enfin à le faire jouir sans peine.

Les moins:
– une texture trop épaisse pour une masturbation
– Le goût est super pâteux et pas agréable quand on alterne avec une fellation
– Le poussoir et le capuchon sont très difficiles à enlever et à utiliser
– il sèche trop vite à mon goût donc il faut en remettre beaucoup souvent.

Je ne peux pas donner mon avis pour la pénétration anale ni vaginale. Peut-être est-il efficace ?

Pourquoi utiliser du lubrifiant pour masturber un homme?
C’est un truc que m’avait donné un copain libertin. Tout simplement pour limiter l’échauffement et la sécheresse cutanée qui peut irriter le sexe et surtout le gland. C’est pareil pour les dames 🙂 Et non, ce soir là, je n’avais pas prévu de n’utiliser que ma bouche.

Vous l’aurez compris, ce n’est pas mon préféré pour le sexe, mais il fonctionne très bien pour masser. J’espère un jour pouvoir tester l’Uberlübe vanté par Eve de Candaulie 🙂

Tweet about this on TwitterShare on Facebook

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *