Première sortie en Club Libertin

Nous en parlons depuis un an, nous avons regardé une grande partie des blogs des Clubs libertins de notre région. Nous ne savons pas vraiement comment s’y préparer. Du coup, je m’inscris sur un forum et je me lance dans un bon questionnaire auquel on me réponds par des questions 🙂

Les forumeurs sont en quelque sorte des pros du libertinage dans le sens où ils ont l’habitude. Ils voient des couples s’entre-déchirer sous leurs yeurs, d’autres évoluer positivement. J’ai peur, j’en parle à mon époux. Nous parlons beaucoup, mais pas vraiment en profondeur au début.

Puis un soir de coupure d’EDF, nous nous ouvrons vraiment l’un à l’autre et nous nous posons les questions qui nous semblent essentielles :

– où :  se diriger, club sec ( sans sauna, ni hamman), club Humide ( sauna hammam, nudité), près de chez nous, loin de chez nous. Je crainds que l’anonymat ne tombe et je préfère m’éloigner de ma ville de résidence.

– comment : comment organiser la soirée, comment s’habiller, comment entrer dans la danse du libertinage, comment être sexy et attirance sans être racoleuse ? Comment aborder les gens ? quels sont les codes ?

– Quoi : quoi faire, quelles sont les limites ? J’embrasse ou pas, je fais des féllations ? des Cunis ? Et le préservatif dans tout ça ?

– A combien : tous les deux, avec un homme seul, auprès d’un couple, auprès de plusieurs couples 

Les Choses pour lesquelles nous étions sûrs : Le Préservatif Obligatoire, pas forcément embrasser (c’est trop empli de sentiments pour moi, mais je n’arracherai pas les yeux d’une dame qui embrasserait mon mari dans le feu de l’action, soyons fair play)

Nous avons donc décidé de faire notre entrée dans le monde Libertin dans un Club Près de chez nous. Nous y avons été très bien reçus. Evidemment, nous n’étions pas les rois de la fête parce qu’un peu angoissés quand même. Mais nous avons connus les premiers frissons, l’envie, le désir se décupler.

Nous n’avons pas « coquiné », il y avait très peu de monde et très peu de coins câlins fermés. Mais nous avons profité des Blackroom pour nous caresser de manière coquine. 

Je vous rassure, les libertins ne sont pas de sévères débauchés, mais des gens comme vous et moi qui recherchent le Plaisir avec un grand P !

Bref, nous recommencerons très vite !

Edit de Janvier 2014: nous avons largement modifié nos limites, finalement, c’est tellement bon d’embrasser son partenaire de jeu !

Tweet about this on TwitterShare on Facebook

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *