Sortie Parisienne

Après une semaine d’abstinence de club, nous décidons de tester le sauna Moon à Paris.

Nous le trouvons facilement : très joli sauna, l’accueil super sympa des gérants et surtout d’une super propreté. Je suis complètement rassurée. Nous ne passons pas pour des habitués sans doute un peu angoissés pour notre seconde sortie.

Nous faisons le tour de l’établissement, il n’y a pas encore trop de monde. Certains coins câlins plutôt privilégiés aux coquineries de couples sont déjà pris. Je trouve l’ambiance sereine et très propice pour le libertinage. Pas trop d’hommes seuls.

Nous décidons d’aller dans le jacuzzy très calme lui aussi et nous profitons d’un grand moment de détente.

Nous ferons quelques aller retours entre coins câlins pour nous amuser un peu tous les deux dans les diverses alcôves. Nous décidons de prolonger les prélimianires. D’abord, nous allons dans un coin fermé, nous sommes un peu moins craintifs qu’au premier club mais quand même.

Plusieurs coin câlins s’offrent à nous mais mon préféré sera: « la double où les deux coins câlins sont séparés par une grille. Nous y passerons un long et très bon moment avec mon mari. Cette fois, nous décidons de ne pas fermer les portes et très vite nous avons au moins deux spectateurs dont un qui me caresse la jambe. La première fois, surprise, je lui demande d’arrêter, la seconde, vu la position et ce que je faisais, impossible de parler . Il ne le fera pas longtemps. Et ils partiront quand nous auront envie de sortir.

Nous nous disons finalement, que nous voulons bien, laisser ouvert, mais nous ne souhaitons pas nous donner en spectacle à trois ou quatre hommes seuls. La fois prochaine nous fermerons la porte et laisserons la fenêtre ouverte.

La soirée passe, nous ne sommes pas encore au courant des us et coutumes, mais une super forumeuse nous avait prévenus : au moment du repas, tout le monde file au bufftet , effectivement quand nous ressortons de la petite alcôve, le coin village est désertique et tout le monde est près du bar lounge.

Nous y allons, prenons un p’tit repas en toute simplicité. J’ai super faim, finalement c’était le bon moment . Nous observons quelques couples se faire, quelques trio se dessiner dans des conversations. après le repas, monsieur est moins excité moi aussi. Le club se remplit plus ou moins.

Nous retournons dans le jacuzzi, un très joli couple arrive, je dis à monsieur, qu’ils me plaisent vraiment. Mais nous ne sauront pas comment les aborder. Pendant ce temps, je reçois des p’tites carresses sur le pied et je mets un moment à comprendre que c’est l’homme seul qui est en face de moi qui tente une approche. Je lui fais comprendre que non, ce ne sera pas possible. Il n’insiste pas. Nous le retrouverons toute la soirée errant dans la partie village. Cette fois, je me dis que la vie est dure pour les HS.

Nous retournons dans le village, en nous disant : pas grave, nous profiterons seuls de ce moment. Nous retrouvons la ptite alcôve grillagée, il y a un couple d’un côté, et un HS de l’autre. Nous les laissons. Quand nous reviendrons plus tard, ils formeront un trio en toute complicité. Une fois de plus, je suis rassurée, je le dis à mon mari, finalement, ça semble bien se passer. Le trio est épanoui, nous nous installons de l’autre côté de la grille, après quelques hésitations, nous ne savons pas si nous devons alerter le trio, la dame semble rassurée que ce soit un couple derrière la grille et tout le monde profite de ce long moment de plaisir.

Nous nous retrouverons encore une fois dans la même situation. J’aurai préféré échanger quelques caresses avec l’autre couple (consentant), mais ce n’était sûrement pas leur désir et il aurait fallu être dans un plus grand coin , se mettre d’accord…

Quand nous ressortirons, nous pourrons à peine passer, une bonne dizaine de personnes se trouvent derrière la porte et regardent, zieutent, commentent le grand coin du fond. On y retrouvera majoritairement des HS, quelques femmes donc des couples. Un sentiment de malaise nous prend, là, ça fait beaucoup de Seuls à notre goût, il est temps de partir.

Dans l’ensemble, j’ai aimé, j’ai apprécié les regards échangés avec le dernier couple dans l’alcove grillagée quoi que je n’ai pas vu les yeux de madame mais surtout ceux de monsieur.

Je me dis que nous laisserons passer un peu de temps avant la prochaine sortie. D’abord pour que l’envie de libertiner et non pas de découvrir un lieu soit au maximum, ensuite pour que monsieur soit peut être plus rassuré.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.