Plaisirs entre femmes

Je n’en n’ai pas parlé jusque là parce que je n’étais pas vraiment sûre et certaine. J’ai découvert les plaisirs entre femmes lors d’une soirée dans un club de ma région. J’en avais très envie, je ne savais pas du tout comment m’y prendre. C’est assez paradoxal parce que je suis une femme et je pensais qu’il n’était pas plus difficile pour une femme de rencontrer une femme bisexuelle que de rencontrer un homme pour libertiner.

Finalement, c’est plus difficile. Je ne connais pas ces codes là et j’ai encore beaucoup de choses à apprendre.

Nous sommes arrivés en début de soirée dans ce grand club sans vraiment penser aux dames. Nous étions plus dans la recherche d’un couple pour jouer à 8 mains. Nous avons donc pris un verre au bar où se dressait une magnifique jeune femme dans un sublime corset rouge à volants. Puis nous nous sommes rendus dans un petit coin plus calme pour discuter et nous caresser. J’ai remarque une magnifique grande femme blonde avec un sourire implacable. Elle semblait très à l’aise et elle a discuté avec quelques autres couples débutants. Je la reverrai dans la soirée, en levrette sur un lit entrain de caresser l’entre cuisse d’une autre magnifique femme.

Quand la musique a commencé, nous nous sommes dirigés vers la piste de danse. Je pense avec recul que nous aurions dû nous diriger à nouveau vers le bar pour discuter et prendre contact avec les habitués du club. Nous avons longuement dansé, je me frottais contre mon mari emportée par la musique. Autour de nous des couples de femmes se formaient et flirtaient langoureusement. Moi, je les regardais avec envie mais je n’osais pas participer. Je ne savais pas encore à quoi m’en tenir.

Au cours de la soirée, nous sommes montés à l’étage, là où se situent les coins câlins. Ce moment là est toujours très excitant. Nous ne savions pas du tout à quoi nous attendre. Dans une première salle vidéo, des couples faisaient l’amour assis sur de petits canapés. Nous, nous étions face à eux. Mon mari s’est assis, et j’ai ouvert doucement son pantalon pour en sortir son sexe. A genoux entre ses jambes, je l’ai sucé avidement. C’est exactement, ce qu’il souhaitait très exité par le couple qui se tenait devant nous. Et moi, je le faisais aussi avec le plus grand plaisir. Pour autant, je n’avais pas envie qu’il vienne de suite. Je voulais juste marquer le début des préliminaires. Au bout d’un moment, je me suis levée, et je l’ai invité à changer de pièce. Nous avons donc visité la Croix de Saint André, sur laquelle, j’ai eu le droit à un très bon cuni. Et oui, pour moi aussi, il s’agissait de préliminaires.

Nous sommes redescendus pour danser à nouveau, nous nous sommes vraiment bien amusés dans des danses collés serrés et lascives à volonté.

En fin de soirée, j’avais très envie de mon mari. Nous avions très envie de faire l’amour. Nous nous sommes dirigés vers le coin le plus ouvert du club. Un espèce de E immense où plusieurs couples pouvaient s’ébattre à volonté. Un couple avait déjà posé ses affaires. Mon mari était prêt à repartir mais pas moi. Je l’ai retenu, en m’asseyant sur le lit douillet, je l’ai rapproché de moi en écartant les jambes. J’ai regardé le couple qui arrivait. Ils avaient l’air souriants et plûtot d’accord. Nous avons commencé à nous caresser chacun de notre côté. Puis je me suis rapprochée de la femme du couple. Là, le grand dilemne, je ne savais clairement pas quoi faire. J’ai senti sa main caresser la mienne, je l’ai doucement attrapée. Elle n’a rien dit. Et là a commencé ma première expérience avec une femme. Quelle découverte. Je crois que je n’ai jamais rien touché d’aussi doux et chaud. Nous nous sommes longuement caressés les bras avant que je décide de me rapprocher des seins de ma complice. Je les ai d’abord touchés du bout des doigts, puis embrassés. J’ai laissé courir ma langue sur les mamelon érigés de mon amante d’un soir. Elle a gémit de plaisir, ce qui m’a clairement encouragée à continuer. Pendant ce temps, je sentais que mon mari me caressais le dos et se dirigait vers mon entre jambe. J’avoue que j’étais très humide. Puis, j’ai levé la tête et là, j’ai croisé le regard de mon époux. Les deux hommes avaient échangé les places sans que je m’en aperçoive. Passée la surprise, Je me suis retournée vers mon amant et je l’ai pris en bouche pour son plus grand bonheur. Son sexe était long et vigoureux, ses bourses lisses pour mon plus grand bonheur. Je l’ai autant sucé que masturbé. Il m’a alors proposé de mettre un préservatif. J’ai accepté en regrettant de ne pas poursuivre les préliminaires plus longtemps.

Puis, je suis descendue entre les cuisses de cette femme. Je me suis dit qu’elle avait une vulve magnifique. J’ai soufflé dessus, au moment où son mari m’a prise en levrette. Je l’ai entendue à nouveau gémir à nouveau et après un instant de doute, je l’ai doucement lécher. Quelle finesse ! Incroyable, j’ai été soufflée. J’ai compris à cette instant pourquoi mon mari aime autant me donner des cunis.

Après avoir caressé profondément, ma complice je suis remontée sur le lit et j’ai pu profiter des caresses de sa moité. Nous avons roulé sur le matelas souriants, complices d’un soir. Il m’a pénétré avec plaisir, j’ai suivi ses coups de reins de mes mais posées sur ses fesses. Quel plaisir. J’entendais en même temps mon mari embrasser, pénétrer sa femme. Nous étions en vraie osmose. Plus rien d’autre n’existait. Les deux hommes ont joui ensembles.

A la fin, nous avons échangé quelques caresses, quelques mots sur notre expérience. L’autre couple était libertins depuis très longtemps. Nous depuis très peu de temps et pourtant, le contact s’est fait naturellement, sans mots dire juste dans des échanges de regards.

Une première expérience échangiste avec une femme en plus, une expérience qui restera gravée dans ma mémoire.

Tweet about this on TwitterShare on Facebook

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *