« Je suis à vous Monsieur »

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Le libertinage, nous a ouvert les portes du BDSM, des jeux de cordes, d’une sexualité assouvie et acceptée.
Je suis fascinée par Les jeux de D/s depuis longtemps. Avant d’en parler à mon conjoint, j’ai lu énormément d’ouvrages dessus pour comprendre la psychologie du jeu. Je me suis interrogée sur une multitude de points : Comment peut-on s’en remettre à un partenaire à ce point ? Pourquoi le faire ? Comment s’y prendre pour faire rentrer ces jeux dans un couple ? Est ce que je tiendrai le rôle de soumise ? Est qu’il tiendra son rôle de Dominant? Quelles sont mes limites, quelles sont les siennes ? Ai-je vraiment envie de jouer avec lui et pourquoi pas un autre ?

J’ai mis un certain temps à repondre à ces questions.

Mes réflexions personnelles : 
Dans tout les cas, il faut bien savoir que la personne soumise à le dernier mot. Son rôle n’est pas simple mais celui du Dominant est plus complexe encore. La personne soumise n’est pas inactive, il ne s’agit pas de s’allonger et d’attendre tranquillement, au contraire, son Maître lui demander de réaliser tout un tas de choses dans une séance de jeu. Il y a aussi des phases de réajustement pour mieux redémarrer. Pour cela il sera au courant de ses limites, ses fantasmes, ses envies. C’est pour cela qu’il y a un échange aussi riche et intense dans la relation D/s. En général, un safe-word est choisi afin d’arrêter le jeu s’il y a lieu. Aussi fou qu’il y paraît, on peut dir « non » sans réèlement le penser. Le safe-word met directement fin à la séance. Dans notre cas, nous n’en n’avons pas choisi, pas encore, tout simplement parce que dans notre relation, il s’agit plus de D/s que de SM.

Petites Lectures libres ou qui m’ont été conseillées : 
Devenir Sienne d’Eva Delambre, est le premier livre que j’ai lu sur le sujet et si je ne reconnais pas toutes mes envies dans son ouvrage, je peux vous inviter à le lire. Il est très bien écrit. Je précise qu qu’il s’agit d’un roman, pas d’un précis sur la Domination.

Indépendamment, je vous propose quelques ouvrages qui m’ont été conseillés. « L’art de se soumettre » et mon mari « L’art de dominer ». Moi qui pensais qu’il n’existait pas un petit « manuel » de la Domination/soumission, je me trompais bien. La collection Osez propose également un ouvrage agréable à lire :
images   preview-osez-les-jeux-de-soumission-et-de-domination-131jBy2Kv4nL     41CCgbudtZL

Voilà, comment, nous avons mis un premier pied dans ce joli monde. La première idée à retenir est que dans un jeu de Domination Soumission, si léger soit-il, il faut que les deux partenaires soient dans le même état d’esprit de partage.

Nos premiers pas … :
« Ce jeudi après midi, je me suis préparée pour lui. Je ne l’avais pas prévenu. En général, c’est plutôt le résultat d’un accord entre les deux partenaires, une séance prévue. Mais, je n’avais pas envie de le prévenir. Je souhaitais qu’il soit surpris. Au lieu d’ête nue, j’étais habillée d’une paire de bas noirs, d’un porte-jarretelles. Mes yeux étaient fermés et un bas qui entourait ma tête m’empêchait de voir quoi que ce soit. Devant moi, un autre attendait. Mes mains posées sur mes genoux paumes vers le haut. Quand il a passé le pas de la porte, la tension est montée d’un cran. Je sais qu’il a été surpris et qu’il a souri, mais il n’en n’a rien dit. Il attendait la phrase. Celle qui fait démarrer la séance.

« Je suis à vous Monsieur », cinq mots tellement simples mais qui vous transportent dans un autre monde en quelques secondes. Avec un léger sourir, je l’ai prononcée et j’ai ouvert le bal. Il s’est approché de moi, il m’a demandé de me lever pour mieux me voir. Dès lors, j’ai cessé de réfléchir, j’ai cessé de vouloir contrôler, je me suis concentrée sur son plaisir, sur notre plaisir. Toutes les caresses étaient exacerbées, chaque mot, chaque ordre n’était que meilleur à entendre et à réaliser.

Merci Monsieur pour ces caresses, merci Monsieur de m’avoir fait partager votre plaisir, merci Monsieur d’avoir délicatement rudoyer mes fesses, merci Monsieur d’avoir partagé cette passion avec moi, merci Monsieur de m’avoir fait jouir si fort. A bientôt Monsieur.

« Est-ce que ce jeu entre adulte fait de moi « La soumise de mon mari et lui mon Maître », je ne pense pas, en tout cas, pas encore. Par contre, j’aime prendre ce rôle avec lui. J’aime m’offrir et ne plus penser. Pour le moment, je dirai que je suis celle qu’il dirige pour l’amener au plaisir.

Tweet about this on TwitterShare on Facebook

Un commentaire sur “« Je suis à vous Monsieur »

  1. e découvre vos mots….et me permet, en cet endroit précis, d’évoquer votre regard des plus juste sur cette Passion des Sens….

    Un très bon regard de ces Jeux tendancieux pour certains, mais si profond pour d’autres….

    Vous en donnez un beau regard et d’une « précision » des plus juste…qui pourrait faire pâlir certains se gargarisant d’être des plus avertis en ce Jardin « d’un des Sens »…

    En tout cas, bravo pour ce regard précisément, mais pour tout votre blog….

    Au plaisir donc de Vous suivre….
    mdessens

    Bonjour, Mdessens,
    Merci pour ce commentaire. J’ai/nous avons encore beaucoup à découvrir et à apprendre sur ce sujet. J’avoue que j’ai souvent l’occasion d’en discuter avec des amis libertins avertis. Ils m’aident aussi à évoluer pousser la réflexion toujours plus loin.
    A bientôt.,
    Flo

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *