« Je suis très fidèle sauf quand mon mari me l’autorise. »

Voilà ce que j’ai répondu à mon médecin lorsque nous avons parlé libertinage. Oui, vous vous doutez bien que ce petit loisir nous met tout de même dans des positions risquées même si le préservatif est obligatoire.

Ce sont ces risques qui m’ont longtemps fait réfléchir à nos futures pratiques. Finalement, le libertin fait une équation simple entre la prise de risque et le plaisir pour savoir quelles sont les caresses qu’il accepte ou pas de donner ou recevoir.

Dans la notion fidélité, il y a fidélité de corps et d’âme.
Personnellement, je suis fidèle d’âme, parce que je suis très amoureuse de mon mari, mais en tant que libertine, je ne suis pas fidèle de corps. Ce corps, j’en use avec d’autres partenaires pour partager des plaisirs intenses. Dans tous les cas de figure, j’attends l’autorisation de ma moitié.

Et vous, quelle est votre vision du libertinage ?

Tweet about this on TwitterShare on Facebook

3 commentaires sur “« Je suis très fidèle sauf quand mon mari me l’autorise. »

  1. Nous l’avons été un peu, nous ne le sommes plus.
    C’est vrai qu’avec le sida il y a une part de danger à jouer.
    Pour moi, le libertinage est avant tout un plaisir partagé
    juju051

    Bonjour Juju051 ,

    Biensûr pour nous aussi le libertinage est une question de partage.

    Effectivement, il y a toujours un risque et il n’y a pas que le SIDA à pointer du doigt mais aussi toutes les MST, IST, Mycoses … Donc, il y a de toute façon une prise de risque qu’elle soit minime ou pas, il s’agit plus d’en avoir conscience, de se protéger et de se tester aussi régulièrement que possible ( c’est nôtre cas).

    Il y a aussi le risque de voir son couple imploser par une incompréhension de l’autre et peu de libertins en parlent.

    Bref, le libertinage est une prise de risques dans le partage de plaisirs très intenses. A chacun de les modérer ou pas mais il faut en avoir conscience.

    Au plaisir de vous lire,

    Flo

    Un complément à ma réponse 🙂
    Nous parlons de libertinage, de prise de risque au niveau santé, mais nous le faisons en pleine conscience, qu’en est-il d’une femme trompée ? Si son mari/compagnon ne prend pas de précaution, peut-on s’assurer de sa bonne santé. Il ne lui en parlera biensûr pas parce qu’il aura trop peur de perdre sa femme.
    Donc finalement, quelle est la situation la plus dangereuse ?

    FLo

      1. Effectivement, je ne l’ai pas dit mais la réciproque est juste. Les idées reçues ont encore la vie dure, même mois, je me fais prendre en défaut :).

        Merci d’avoir rectifié 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *