Bilan d’une année Versant Up en 10 points 2/2

J’ai soumis à la lecture mon petit bilan down à mon mari qui m’a rappelé que j’ai tout de même passé une bonne année, sauf que je ne m’en rendais pas vraiment compte. Il m’a vivement suggéré d’en faire un écrit.

J’ai patienté, réfléchi et voici le Versant Up ce cette année, celui qui me fait dire que rien n’est achevé, mais tout commence.

  1. J’ai réalisé un très gros travail sur moi cette année tant moralement que physiquement, je me suis lancée dans des activités qui me tenaient à coeur depuis l’enfance et j’y prends un plaisir infini même si la douance n’est pas toujours au rendez-vous ^^, le plaisir, lui, y est tout comme les courbatures.
    Je me suis rendue à l’évidence suivante: si je ne le fais pas maintenant, je ne le ferai jamais.
    J’ai appris à prendre soin de moi à appréhender mes faiblesses physiques à négocier une certaine fatigue qui s’accentue visiblement avec les années 🙂
  2. J’ai laissé de côté bon nombres d’angoisses qui m’empêchaient de vivre sereinement ma vie de mère, de femme, d’amoureuse et de soumise. Depuis, j’éprouve un vrai soulagement.
  3. J’ai appris à tourner la page sans trop de regrets. Les regrets sont envahissants et empêchent d’évoluer.
  4. J’ai rencontré un homme fantastique avec qui j’ai réalisé quelques sets photos. Certaines sont publiées ici, mais la plus part sont dans une galerie personnelle. Je m’y reconnais à peine. Là, encore, j’ai pris un plaisir infini à mettre à jour une partie de moi, et à me réapproprier une image plus positive de mon corps.
    « Je suis qui je suis et ce que je suis; j’ai les formes que j’ai et je les assume. » Une petite phrase qui illumine ma vie de tous les jours depuis peu.
  5. J’ai décidé de faire découvrir le BDSM dans lequel je navigue depuis 5 ans à mon mari. Jusque là, je n’en n’éprouvais ni le désir ni l’envie. Les choses changent petit à petit même si je pense que nous pouvons vivre une vie épanouie sans SM, sans cordes parce que nous avons construit quelque chose de très solide qui va largement au delà.
    Nous découvrons tous les deux de nouvelles choses sur moi, sur nous et nous réussissons petit à petit à nous construire une petite bulle commune dans ce milieu. Le shibari nous a rapproché, voyons ce que le reste peut nous apporter. Je reste effrontée, mordante au sens propre comme au sens figuré, folle de lui et il semblerait qu’il aime cela ;). Au fond, je pense que ce sera mon projet pour l’année 2019.
  6. J’essaie de pérenniser au maximum les amitiés et connivences naissantes. Et oui, les cordes créent des liens 🙂
  7. J’ai soif de rencontrer d’autres personnalités et je suis encouragée par mon cher et tendre, donc je vais poursuivre sur cette voie.
    Comme il me le répète: « tu n’es pas faite pour rester enfermée dans une relation unique », certes, mais la nôtre restera une base indispensable et solide.
  8. J’ai fait une petite pause corde en tant qu’attacheuse et j’avoue que je ne sais pas quand je reprendrai. A l’évidence, je ne suis pas pressée, quelque chose me dit qu’il faut encore attendre.
  9. L’envie d’écrire revient 😉 petit à petit. La boite à fantasmes se réouvre lentement mais sûrement 😉
  10. Je cherche le 10 ème point … Peut être pourrions-nous le rédiger ensemble ?

1 commentaire sur “Bilan d’une année Versant Up en 10 points 2/2”

  1. J’aime beaucoup ta phrase  » les cordes créent des liens « . Je ne suis pas adepte de cordes. Je me contente d’admirer les créations que je vois dans les soirées liberto-bdsm-kinky, ou en photo. Très agréable à observer. Autant dans le résultat artistique que dans la complicité entre l’encordeur/euse et l’encordé/ée.
    Je te souhaite un beau 10ème point à écrire pour cette année 2019. Peut-être commencera-t’il le soir du réveillon !
    Profitez bien !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.