Autour d’un verre.

Nous ne nous étions pas revus depuis 6 ou 9 mois le temps de gestation d’un être vivant.

Un appel, la surprise, la décision de les rejoindre fut quasi immédiate.
Je ne savais pas à quoi m’attendre mais je me suis lancée. Et j’ai passé une très belle soirée pleine d’étoiles.

Apaisée, je m’y suis sentie à l’aise quasi immédiatement voire peut être trop.

Le lendemain fut plus triste. J’ai repensé à tous ces bons moments, tous ces rires, ces pleurs, ces moments intenses que nous avons partagés tantôt à deux, tantôt à trois.

Alors, le vague-à l’âme m’a volé mon sourire par surprise sans que je n’y sois préparée.

A l’heure où j’écris, je me sens moins triste, plus sereine.

La vie est pleine de surprises, je vais lui faire confiance. Et si ce doit être la dernière relation de ce type que j’aurai vécu, ce sera probablement une des plus tumultueuses et des plus nourrissantes.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.