Une indécente liberté – Ève de Candaulie

Mon coup de coeur de l’année sera pour ce livre pétillant, d’un style si fluide qu’on se projète dans toutes les scènes décrites par Ève. J’ai eu le plaisir de lire les opus précédents mais je reste formelle, ce dernier est le meilleur, il m’a touché en plein coeur.
Ève se livre à coeur ouvert sur sa vie libertine et nous plonge en quelques lignes dans sa vie de future mère.

Nous nous sommes tous demandés comment une femme pouvait passer de “putain à mère“. C’est tout l’intérêt d’Indécente liberté.
Pages après pages, mots après mots, nous comprenons qu’il s’agit d’un équilibre précaire qui se construit jour après jour en couple.

J’ai pris beaucoup de plaisir à lire les scènes libertines mais j’ai surtout été touchée par l’amour, les moments de doute, la fragilité et à la fois la force de cette femme et de son mari Alex qui évoque sa maternité à travers la découverte de son corps de mère, puis la découverte de Sa bébé comme elle le répète de nombreuses fois avec tant d’amour.

Elle soulève de nombreuses questions telles que: pouvons nous libertiner en étant enceinte? Porter un enfant nous empêche-t-il de faire l’amour avec d’autres femmes ou d’autres hommes ?

J’ai ri, j’ai pleuré et j’ai joui mentalement tout au long de cet ouvrage. Je le conseille vivement à toutes les femmes qui vivent leur rôle de mère comme un carcan et qui ne s’autorisent pas à profiter de leur corps et de la vie.
Je le conseille également à toutes les libertines prises dans le tourbillon de leur vie de mère.


En fait, je le conseille à toutes les femmes ! Et peut-être à tous les hommes 🙂

Vous le trouverez aux éditions Jardin de Priapes, vendu chez Tabou éditions.

Trilogie Eve de Candaulie

1 commentaire sur “Une indécente liberté – Ève de Candaulie”

  1. A tout les hommes, je ne sais pas, en tout cas, moi, Ulysse (alias Aramis) j’ai trouvé ça très fort. J’ai dévoré les trois bouquins, et je ne cacherai pas que ma préférence va au tome 2. La femme infidèle, c’est elle que j’aime fôlatrer, même quand c’est ma chérie. Je dois avouer que je suis un tantinet candauliste, comme Eve, d’ailleurs. Merci Flo…

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.