Libertiner versus baiser

Le jour où une amie m’a dit que les américaines suçaient parce qu’elles considéraient que ce n’était ni tromper ni baiser, j’ai été surprise et très dubitative. Reprenons la même idée, dès lors on peut dire que libertiner n’est pas baiser systématiquement, de même jouir n’est pas une finalité dans une soirée sexe.

Beaucoup de mes interlocuteurs sont surpris quand je leur explique que j’ai passé une excellente soirée sans avoir eu de relations sexuelles avec d’autres partenaires. J’entends par là (et dans ce billet): pas de pénétration, ni fellation ou cunnilingus.

Ami lecteur, on t’aurait trompé sur le sens de libertinage ?

J’ose penser que le libertinage ne s’arrête pas à la pratique sexuelle pure et dure. Si pour vous passer une bonne soirée est systématiquement synonyme de baiser, vous tomberez de haut et vous vous ennuierez très vite.

Je trouve d’ailleurs que c’est souvent le travers des clubs libertins dans lesquels vous entrez parfois avec l’objectif de baiser mais d’où vous ressortez parfois bredouilles, tristes, agacés par le manque de jeu sexuel. J’avoue que nous avons pallié ce genre de situation en ciblant les clubs selon nos envies: sauna pour la détente, club sec pour danser en se caressant sans passer pour des sauvages.

Dans le cas contraire, vous vous transformerez vite en serial-baiseur-frustré-aigri ou seriale-baiseuse-frustrée-aigrie

Une soirée réussie, une question d’érotisme.

Après presque deux ans de libertinage, je peux affirmer que j’ai passé plus de soirées érotisantes que de soirées purement sexe. Je peux également affirmer que ces deux types de soirées sont aussi excitantes les unes que les autres. A choisir, je préfère une soirée érotisante qu’une soirée sexe avec des partenaires avec qui je ne vais pas avoir suffisamment d’interactions pour m’épanouir.

Vendredi soir, j’ai passé une excellente soirée érotisante. J’étais un peu en retrait parce que fatiguée alors j’ai observé les autres convives. J’ai vu des corps magiques, des échangent de baisers sulfureux, des échanges de baisers plus discrêts. J’ai aperçu les visages tour à tour crispés et détendus par le plaisir, des caresses intimes ciblées, des caresses plus chastes. Vendredi soir, j’étais tout à tour voyeuse, observatrice et actrice.

Une soirée avec sexe, c’est mieux… 

Oui et non. Par expérience quand on se lance dans un jeu sexuel, aucun des partenaires ne peut prédire comment il va se dérouler. Il n’y a pas plus frustrant qu’une soirée sexe:

– sans sel et sans épices.

– avec des partenaires totalement inactifs ou avec qui le courant ne passera pas horizontalement.

J’ai passé une excellente soirée sans sexe !

 

 

Tweet about this on TwitterShare on Facebook

4 commentaires sur “Libertiner versus baiser

  1. Et bien au plus j’avance dans les prémices du monde libertin au plus je me reconnais dans une partie de ce monde, justement celui que vous décrivez et que j’ai pu côtoyer de loin avec un grand plaisir

    Un monde emplis de plaisir, de tolérance et surtout de liberté (ca me semble etre la racine de libertin) un monde ou on peut fougueusement s’embrasser sans passer pour des sauvages et ou on aura pas forcement envie d’aller plus loin avec des inconnus
    Mais j’ai aussi pu apercevoir l’autre facette de ce monde, celui des serials baiseurs, le monde ou on te force pas directement mais ou bon quand même a un moment va falloir faire tourner comme on a dit un jour à mon chéri.
    Alors depuis la surface d’ou je vous écris je me dit que le monde libertin est un monde comme les autres, il y a des gens biens et des jambons 🙂
    Pour l’instant je reste en surface et j’essaye de faire un peu le tri mais merci pour l’article

    1. Je suis tout à fait d’accord avec vous. Pour que cela fonctionne, il faut être bien soudés , respecter les règles du couple
      et s’entourer de bons amis libertins pour profiter des choses.

      J’ai eu des propositions plus que suspectes où les hommes prennent les femmes pour des bouts de viandes. Je parle de sites libertins :). Nous avons rencontrés des couples avec qui le courant ne passaient pas.

      Donc oui, il y a des couples sympas et un monde libertin juste génial, et un monde moins agréable avec des libertins peu soucieux des convenances.

      C’est une question de choix, de ligne de conduite. Se dire que si on ne trouve pas un couple a son goût, il ne faut pas se lancer dans un jeu par dépit.

      Bonne continuation Charlie 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *