Plaisir con-sensuel

Cette fessée comme régression,
Basculée sur tes genoux, dans ma chambre, seuls, dans le silence de cette maison, je suis à toi.

Ces quelques mots qui mettent le feu en moi des pieds à la tête:
 » Il va falloir le rosir un peu ce p’tit cul ».

Mon pouce instinctivement dans ma bouche,
Ta main cinglant mon cul, je pars loin, très loin.

Puis, inquisiteurs, tes doigts glissent entre mes lèvres
Luisante, honteuse, excitée,

Tu branles inlassablement ce con
La suite: un orgasme cuisant et puissant.

Merci.

Tweet about this on TwitterShare on Facebook

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *