Trois jours de douceurs

Je note douceurs au pluriel parce qu’il s’agit bien de trois jours aussi différents les uns que les autres.

D’abord, une soirée et une nuit passée pour mon pus grand plaisir avec le compagnon d’une adorable libertine qui fréquentait avec assiduité les Apéros Libertins Parisiens d’Olivier Chapeau. Après près d’un an sans se côtoyer, nos chemins se sont croisés de nouveau pour mon plus grand plaisir par le biais de son amoureux.
Cette sortie fut une première pour lui car nous avons décidé de finir la soirée au Taken Club. Plus habitué aux saunas, il avait découvert le Taken à l’occasion d’une exposition de photos et une démonstration de Shibari par Emmanuel Créateur. Jeudi soir, l’ambiance était totalement différente. Les lumières tamisées, les anneaux de suspensions retirés, tout nous invitait à jouer sur le grand lit central, ce que nous avons fait avec délices, rejoints par un couple fort sympathique qui m’a beaucoup amusée.

Ensuite, j’ai eu le plaisir d’être invitée à une soirée à l’Eclypse organisée par un adorable libertin que je connaissais. J’y ai découvert un troisième homme et une femme, et retrouvé un copain de jeux et une copine. La soirée s’annonçait particulièrement sympathique et elle le fut du début à la fin. Nous nous sommes quittés après un copieux petit déjeuner partagé le lendemain matin dans un très joli appartement haussmannien. Je laisse Lily vous la narrer.

Enfin, le troisième jour fut celui du pécher de gourmandise. Je passe peu souvent à Paris, mais j’essaie de rencontrer le plus de monde possible: que ce soit des libertins connus ou pas. En l’occurence il s’agit plus d’une suite de rencontre fortuite lors d’une soirée. J’avoue avoir été charmée. Je regrette juste de ne pas avoir attendu plus longtemps pour être moins fatiguée et profiter plus de ce second passage dans les bulles d’un jacuzzi particulièrement chaud.

Voilà résumés mes trois jours de délices libertins. Je vous assure que j’ai mis autant de temps pour m’en remettre !

Tweet about this on TwitterShare on Facebook

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *