A toi.

D’un souffle dans cet appartement découvert pour une nuit, je t’ai dit: »oui, j’accepte ». Allongée sur un lit, ligotée entre tes cordes, sentant la morsure des pinces japonix sur mes seins, attentive à tous tes gestes, je n’ai su refuser cette jolie et délicencieuse offre: » Je crois que tu cherches un Dom, m’acceptes-tu? »
Je ne sais pas où cet histoire nous mènera, mais j’apprends petit à petit à te découvrir, à t’apprivoiser -toi si timide et réservé et pourtant tellement sûr de tes moindres gestes à l’abris de cette chambre-, moi anxieuse -à ne pas te faire fuir, te faire peur, à dépasser cette apparence fragile et pourtant pleine de désir et d’envie de jouer-.

Je t’avais parlé de contrainte morale et physique, je crois que tu as touché au but avec ces sangles délicieusement personnalisées.

@Gag-Engineer

Photo non contractuelle mais approchant <Sourire>
crédit photo : @Mélissa pour Aussieropework

 

 

Tweet about this on TwitterShare on Facebook

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *